Blog

Léon de Lyon, sous les feux des projecteurs pour le G7

  |   Brasserie Léon de Lyon

Faire à manger aux maîtres du monde, aux sept chefs d’état les plus puissants à l’occasion du 22 ème sommet du G7 ?  Un moment unique et extraordinaire dont Jean-Paul Lacombe se souvient avec émotion et fierté. « Une consécration et le plus beau jour de ma vie professionnelle ! »

 

 

C’est le 28 juin 1996 que le président Jacques Chirac convie chez Léon de Lyon Bill Clinton, John Major, Helmut Kohl, Romano Prodi…  Une reconnaissance pour le chef. Après tant d’années de travail, recevoir les Sept, c’était un couronnement nécessitant de l’organisation,  de la rigueur et de la réactivité !  Un honneur certes mais également un challenge à relever. Léon de Lyon devenait dès lors le centre du monde et l’objet d’une surveillance accrue des services de sécurité !

 

« Pendant 9 mois, il a fallu garder le silence afin de respecter le secret d’un rendez-vous entre les représentants des pays les plus riches du monde », se souvient Jean-Paul Lacombe. 9 mois pendant lesquels les délégations des pays concernés par groupes de 10 à 40 personnes ont visité et inspecté de fond en comble le restaurant. « Puis il a fallu élaborer un menu avec des choix multiples et en fonction des appétits de chacun. Le choix s’est porté sur les produits français et régionaux, Léon de Lyon devenant ainsi une vitrine du savoir-faire gastronomique », poursuit le chef.  Cochon de lait, foie gras, oignons confits en terrine rustique ou encore brochet de la Dombes, agneau de la Drôme, assortiment de fromages régionaux, desserts autour de la praline de Saint Genix, tels furent en partie les mets qui composèrent la partition de ce sommet.

 

Afin de satisfaire les exigences diverses, chaque plat pouvait être choisi suivant deux cuissons, pochée ou rôtie. « Tout était minuté et les Américains demandaient même s’il y avait des goûteurs en cuisine ». Pourquoi Léon de Lyon ? « Sans doute pour la convivialité se prêtant aux conditions de ce sommet », suppose Jean-Paul Lacombe.  De ce moment historique qui a marqué sa mémoire, ce dernier a conservé des images fortes, mais également des boutons de manchette offerts par Bill Clinton ainsi qu’une photo de la rue Pléney où il accueille les chefs d’état qui a fait la une du New York Times. « C’est un souvenir extraordinaire de voir Bill Clinton, Jacques Chirac boire l’apéritif dans votre maison comme de vieux copains après une réunion de travail »



Partager cet article

LE BISTROT DU PALAIS
220 Rue Dugesclin
69003 LYON

Tél. : +33 4 78 14 21 21
 

Offrir un
coffret cadeau

LE BISTROT DE LYON
64 Rue Mercière
69002 LYON

Tél. : +33 4 78 38 47 47
bistrotdelyon@bistrotsdecuisiniers.com

Réservez
votre table

Consultez la visite
virtuelle